Adresse de gestion : Association ARCHEA
3, chemin de St Hilaire - 37370 Chemillé-sur-Dême
Tel.: 09 63 27 43 06 - Courriel : archearegioncentre@orange.fr
Association
 
Actualités
 
Publications
 
Programmes
 
Administration
 
Emplois
 
Fouilles
 
Liens

Une formation d'excellence,
du Muséum National d'histoire Naturelle,
organisée à Brinay dans le Cher.

Pierre taillée Organisée à Brinay dans le Cher
du 12 au 16 mai 2014
,
coordonnée par Jackie Despriée, chercheur au Département de Préhistoire du Muséum national d'Histoire naturelle de Paris (MNHN) et membre d'ARCHEA, cette formation s'adresse à des étudiants de Master première ou deuxième année. Etudiants en Géologie du Quaternaire et Préhistoire, ils s'intéressent donc à la période qui commence avec l'apparition de l'Homme sur Terre ! Une semaine complète de formation, organisée autour de trois ateliers, l'un de relevé de coupe stratigraphique, un autre de taille de pierre, et un troisième de fouille proprement dite, avec application en Système d'Information géographique (SIG).

Un atelier école International, sur le plus ancien site européen à bifaces
Ils sont plus de 20 étudiants, venus de Chine, du Pérou, du Maroc, de Géorgie… certains viennent même de France, pour étudier la préhistoire me dit Jackie de son air malicieux. L'intérêt c'est d'être, sur le terrain. Et quel terrain… le plus ancien site d'Europe européen à bifaces daté à ce jour par une nouvelle méthode paléodosimétrique réalisée par le laboratoire de Géochronologie du MNHN. Il offre d'aussi bonnes caractéristiques tant géologiques que climatiques, avec un atelier de taille de pierre, resté en place depuis plus de 700 000 années. L'outil de pierre taillée que les étudiants prélèvent à mon arrivée n'a pas vu l'homme depuis… Impressionnant et émouvant !

Un financement Région-Centre, ARCHEA, Muséum National d'Histoire Naturelle
La Région Centre, par le biais d'ARCHEA, finance ce stage de formation de très haut niveau à hauteur de 50 % du coût total de la formation et ce, depuis 2006. Le MNHN finance l'autre moitié.

Privilégier l'interdisciplinarité
Pierre Voinchet et David Pleurdeau, tous les deux Maitres de conférence au MNHN insistent sur l'aspect interdisciplinaire de cette formation qui s'adresse à des étudiants en Histoire et en Archéologie, mais également en Sciences de la Vie et de la Terre, en Chimie ou en Physique… Les questions de datation, sur ces terrains sablonneux de l'ancienne vallée du Cher doivent, en effet , faire appel aux plus pointues des techniques. Relevé de coupes, dessins de démontage, fouille, nettoyage, manipulation d'une station de niveau, relevés de coordonnées cartésiennes, fonctionnement d'une vallée… sont quelques-une des «réjouissances» qui attendent nos étudiants. Ils seront évalués et notés à l'issue de cette semaine riche en découvertes et en apprentissages.

Un site Référence
La vallée du Cher est devenue, au fil des années, une vallée référence pour les chercheurs géochronologues du monde entier. Ils viennent de Saclay ou de l'université de Bordeaux, bien sur, mais également de Chine, d'Australie, du Japon, d'Espagne , d'Angleterre… pour tester et améliorer les méthodes de datation absolue, les variations du Paléomagnétisme ou pour reconstituer les paléoenvironnements . Dans quels environnements vivaient nos ancêtres… à quelle période précisément… ? Questions que ces approches scientifiques permettront d'aborder sur ce site sur lequel on peut observer des traces manifestes de l'une des 10 glaciations actuellement enregistrées, qui ont modifié et façonné le paysage du Berry.

Une organisation Internationale
ERASMUS MUNDUS, c'est le nom du dispositif international mis en place par l'UNESCO qui permet aux étudiants de poursuivre leurs études dans différents pays du Monde, donc en France au MNHN associé au plan européen avec les universités de Ferrare en Italie, de Tomar au Portugal, de Tarragone en Espagne, de Tubingen en Allemagne, mais aussi avec les universités des Philippines, tout ceci en collaboration directe à celles de Pékin, Nankin et Jakarta !

L'encadrement est assuré par 6 enseignants
Gela Chacon, venue tout spécialement de son université de Tarragone explique les techniques de taille de la pierre à un petit groupe, pendant que son collègue David Pleurdeau du MNHN montre le geste juste. Gilles Courcimault, spécialiste des Systèmes d'Information Géographique vient du Centre Régional de Recherches Archéologiques de Blois, il s'organise pour réaliser une photographie verticale du site… Des étudiants commentent la stratigraphie avec Xavier Gallet pendant que Pierre Voinchet précise l'intérêt du relevé qu'une étudiante est en train de dessiner sur son papier millimétré… Jackie Despriée, en chef d'orchestre, prépare la suite… demain, il faudra repartir… ce sera l'heure des bilans… La semaine prochaine, il sera revenu pour accueillir la visite de géologues de l'Association Française d'Etudes du Quarternaire et du Comité National de l'INQUA, maison de la géologie… Excusez du peu !

Pour plus d'informations, il existe un ouvrage sur ce sujet, édité par ARCHEA, sous la direction de Jackie Despriée : ici

Accueil